Le métier de technicienne en pose de cils, qu’en est-il réellement?

Le métier de technicienne en pose de cils, qu’en est-il réellement?

Je ne sais pas pour vous, mais pour ma part, du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours eu un penchant pour la beauté et l’esthétique. Ma mère, était très coquette lorsqu’elle était plus jeune et elle l’est toujours à son âge. Ça m’a toujours interpellé. Lorsque j’ai débuté dans le domaine de la beauté, j’ai d’abord cru que c’était le maquillage que j’allais adorer et que ça serait ce qui allait devenir ma passion. Je me suis grandement trompée. Ce n’était pas fait pour moi….

C’est suite à ma première pose de cils classique que je suis carrément tombée sous le charme de ce métier. J’y étais allé avec une amie et j’étais tout simplement obsédée par ce que faisait la technicienne durant le soin. Le lundi d’après, j’étais inscrite chez Misencil….

Le chemin pour arriver ou je suis aujourd’hui a été long. Très long et rempli d’obstacles et ce n’est pas fini. Être travailleur autonome et vivre de sa passion n’est pas chose facile! Je n’ai jamais autant travaillé que lorsque j’étais salariée à travailler de 9 à 5 dans les bureaux. Jamais. Pourtant, je n’ai pas l’impression de travailler. J’adore mon métier, même si ce n’est pas toujours facile. Je suis dans ma bulle lorsque j’entame une pose, comme un artiste qui commence une nouvelle toile.

J’ai toujours été curieuse de comprendre et d’analyser les techniques en extensions de cils, afin d’essayer d’atteindre la perfection. J’ai tendance à consulter ce qui se fait en Europe et aux États-Unis, pour leur avant-gardisme.

J’enseigne la formation technicienne en extensions de cils depuis chez Blanche à Laval. J’ai enseigné à beaucoup de filles. Je crois avoir une facilité à transmettre mes connaissances. Plusieurs ont réussis haut la main, plusieurs ont été technicienne pour un bout, d’autres se sont découragés et n’ont pas continué.

Ce qui est unanime lorsque je forme au début de la formation, c’est toujours la surprise des filles réalisant comment ce n’est pas facile.

Ma formation est constamment adaptée à celles qui veulent réellement en faire un métier. Elle a été conçue afin de comprendre la technique de façon approfondie, mais aussi afin de voir de façon globale plusieurs aspects qui sont tout aussi importants et non négligeable pour réussir dans le domaine. Il ne suffit pas d’être une excellente technicienne. Ça prend plus! C’est un ensemble de facteurs, qui fera toute la différence.

Plusieurs filles font souvent référence au fait que la compétition est forte sur le marché. Pour ma part, la compétition saine est nécessaire et je soulève aux étudiantes qu’il faut savoir se démarquer, il faut savoir se vendre, il faut savoir partager et il ne faut rien négliger afin de réussir et de perdurer.

Dans ce blogue, je vous partagerai mes connaissances, je vous transmetterai ce que je crois, sera pertinent pour vous aider à atteindre le succès . Je resterai à l’affut des nouveautés, afin que l’on puisse en discuter ensemble! Bienvenue sur mon blogue!